©JulieMasson

BIO - Marc Mazuir (baryton)

 

Après des études de chant au CNSM de Paris puis au Conservatoire de Genève, (1er prix de virtuosité), Marc Mazuir se perfectionne avec Jan Blinkhof.

 

Lauréat du Concours des Voix d’Or, il démarre sa carrière au Grand Théâtre de Genève : Kouliguine (Katia Kabanova), Fiorello (IL Barbiere di Siviglia)…

 

Il est Gunther (Ces Sacrés Niebelungen) au Festival Radio France à Montpellier, Schaunard (La Bohème) à Bordeaux et à Strasbourg, Samuel (Un ballo in maschera) à Lausanne et Avignon, Ottokar (Der Freischutz) à Rouen, Figaro (Il Barbiere di Siviglia) à Tours et Dandini (La Cenerentola) en tournée avec l’Orchestre de Lille puis à Toulon.

Il incarne Le Grand-Prêtre (Samson et Dalila) au Regio de Turin, Escamillo (Carmen) au Festival des Voix du Monde à la Réunion, puis Renato (Gustavo III première version d’un ballo in maschera de Verdi) à Metz et Darmstadt. A l’Opéra de Lausanne.

Il est engagé pour La Bohème (Schaunard), puis Carmen en tournée au Japon. A Lausanne, Vichy, à l’Opéra Comique puis à Tours,

il est Il Marito d’Amelia al Ballo de Menotti. Il chante Pistola (Falstaff) à Montpellier, Germont (Traviata) au Festival des Nuits de La Sainte-Victoire, puis Scarpia à l’Opéra de Rouen, du Luxembourg et aux Festivals de Chartres et de Luçon.

 

Il interprète Germont (Traviata), Enrico (Lucia di Lammermoor) et Rigoletto avec Digest Opéra et à Avenches, puis Alfio (Cavalleria rusticana) à Yverdon et Mercutio (Roméo et Juliette) à Lausanne.

 

Au Grand Théâtre de Genève, il incarne Svatopluk Cech dans Les Voyages de Monsieur Broucek.

 

Parallèlement, Marc Mazuir donne des récitals privés et développe une méthode coaching vocal pour les orateurs.

 

Plus récemment, il chante Le Père dans Hänsel et Gretel et Monsieur de Bretigny (Manon) à Lausanne, Schaunard (La Bohème) au Victoria Hall de Genève, Escamillo (Carmen) à l’Opéra de Budapest et Monsieur de Bretigny à l’Opéra des Nations de Genève.

 

Prochainement, il sera Escamillo au Victoria Hall et à l’Auditorium Stravinski de Montreux puis Le Comte Homonay dans Le Baron Tzigane au Grand Théâtre de Genève.